Un petit détour par Lombok

Standard

Il existe deux manières de se rendre aux îles Gili situés au Nord de Lombock : le bateau rapide et cher (2h, 24 euros/pers) ou le ferry très lent mais plus économique (5h de bateau + 2h de minibus+ 45 min de bateau, 12 euros/pers).

Je sais que vous avez deviné pour laquelle des solutions nous avons optée!

Nous partons donc ce samedi 24 octobre 2012 en mini bus afin de rejoindre l’embarcadère de Pandagbai à Bali. Nous embarquons sur le ferry à 9h pour 5h de traversée.

Le nombre de touristes au mètre carré a sérieusement diminué!
La traversée se passe bien, il y a même une télé, qui diffuse le film “Taxi” (pour les spécialistes, c’est celui avec les pères noël), en français sous-titré indonésien!

Vers 14h nous arrivons au débarcadère de Lembar à Lombock. Un minibus nous attend pour nous conduire à Bangsai, lieu de départ pour rejoindre par bateau les îles Gili, non sans s’arrêter dans un “bureau” où nous éconduirons poliment toutes les propositions de trajets et autre qui nous sont faites…

L’archipel de Gili est composé de trois îles. Nous choisissons Gili Trawangan, c’est la plus grande île. Elle est la plus éloignée de la côte, et pourtant la mieux desservie. C’est aussi la plus touristique, mais comme nous sommes en basse saison, on tente!

Ca ne se voit pas sur la photo, mais la traversée a été épique avec la houle, ça remuait sévère, surtout sur une petite embarcation. Certains touristes attraperont des gilets de sauvetage… Je ne suis pas plus rassurée, mais refuse de céder à la panique! Le point positif, j’étais tellement flippée que j’en ai oublié le mal de mer (même sans mes bracelets magiques!).

Nous arrivons “seulement” un peu mouillés par les éclaboussures des vagues, d’autres sont carrément détrempés.

Nous occupons le dernier bungalow disponible à l’hôtel Sunrise (Petite dédicace à Dora et Servan, ça devrait vous rappeler quelque chose, le mot hamac était souligné dans votre guide 😉 )

Bien que le gérant de l’hôtel nous dise qu’il n’y a pas beaucoup de moustiques, je préfère demander une moustiquaire, que nous rafistolerons avec les moyens du bord, sinon, autant ne pas mettre de moustiquaire!

Gili Trawangan est la plus développée des trois îles, mais l’ambiance est relativement paisible car les véhicules motorisés ne sont pas autorisés. Des petites carrioles tirés par des chevaux transportent les touristes d’un bout à l’autre de l’île.

Pierre décide de passer son PADI Open water Diver (certificat de plongée niveau 1), qui s’effectue sur trois jours.
Pour ma part, je me contente d’un baptême de plongée. Vu que l’instructeur parle français, et que les fonds marin sont réputés, c’est la bonne occasion!

Bon, pour être honnête, j’étais trop stressée pour réellement profiter! Mais j’ai quand même vu Némo en vrai! Il est beaucoup plus petit qu’à la télé!

Je pense néanmoins que je me contenterai du snorkelling à l’avenir, même si Pierre a ramené de très jolies photos réalisées sur différents sites et notamment sur celui d’une épave de moto:

Pour mon baptême nous avons plongé sur un site un peu particulier. Des cages métalliques ont été installées au fond de l’eau, dans lesquelles on fait circuler un faible courant électrique, qui stimule la croissance des coraux, et donc attire les poissons. Le résultat est plutôt positif!

Tandis que Pierre plonge, et bosse la théorie, je me balade un peu et découvre des plages toutes plus belles les unes que les autres:

Nous quittons ce petit coin de paradis après quatre jours, destination Kuta à Lombok (à ne pas confondre avec Kuta à Bali). La traversée en bateau entre Gili Trawangan et Lombok est plus agréable qu’à l’aller et l’on profite pleinement une dernière fois du paysage.

Arrivés à Lombok, les choses se compliquent. Vu les prix délirants du transport, on décide de ne prendre que des transports locaux, appelés bemo. Evidemment, on nous propose des shuttles (minibus qui font la navette entre les principaux sites touristiques), mais lorsqu’on annonce notre budget, on nous répond pas très gentiment que pour ce prix on peut y aller à cheval!
Qu’importe, c’était prévu: on marche, jusqu’à ce qu’un type nous rattrape en scooter pour nous dire qu’il est OK. Finalement, il accepte notre proposition à 15€ alors que le prix initial demandé était 40€…je vous laisse imaginer la marge qu’il prennent au passage.

Nous ne sommes pas mécontent, car nous évitons ainsi de prendre cinq bemos à la suite, dont les horaires, les trajets et les tarifs demeurent plus qu’aléatoires, et nous rejoignons ainsi Kuta en 2h.

Nous croiserons de nombreux singes sur la route, c’est un animal sacré dans la religion hindoue.

Le Kuta de Lombok est beaucoup plus calme que celui de Bali, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Nous prenons notre repas du soir dans un petit “warong”au bord de la plage, qui a choisi de diffuser “Mister Bean en vacance en France”. Ca nous fait tout drôle de revoir la France, et on rit avec plaisir avec les serveurs, qui savent qu’on est français, et avec les petits vendeurs de bracelets qui redeviennent le temps d’un film des enfants.

Le lendemain, Pierre négocie un scooter pour moins de 2 euros la journée! Pendant plusieurs heures, nous sillonnons les routes, qui parfois se transforme en chemin digne du Paris-Dakar!

Nous nous arrêtons plusieurs fois sur des plages splendides:

Nous traversons également plusieurs villages et des plantations de tabac:

Il n’y a pas de station essence sur le chemin, mais pas de problème car les gens en vendent régulièrement le long de la route, dans des bouteilles de Vodka, à un prix défiant toute concurrence: 40 centimes d’euros le litre !

Après deux jours, nous quittons déjà Kuta Lombok pour rejoindre Bali, et plus précisément Ubud qui se trouve dans les terres. Nous gardons en tête des plages paradisiaques, et avons une petite pensée pour vous qui affrontez un hiver apparemment précoce!

Advertisements

3 responses »

  1. Enorme l’epave de moto! Par contre jsuis un peu sceptique sur cette histoire de dhamp electrique dans les fonds marins…parait pas tres naturel tout ca!
    Sinon merci pour les photos, ca rappelle vraiment des bons souvenirs, a 2ans pres on aurait ete voisins au sunrise bungalow!

  2. c’est toujours avec un grand plaisir que je lis vos récits et vos photos sont très belles et très dépaysantes, merci à vous et vivement la suite de vos aventures. Je vous embrasse. Véro

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s