Singapour, on est toujours en Asie?

Standard

Après un vol rapide depuis Jakarta, nous atterrissons à Singapour, un des plus petits pays du monde. C’est aussi un des pays où les lois sont les plus strictes, il y a des amendes pour tout: cracher dans la rue, manger un chewing gum, traverser hors d’un passage piéton…

Le coté positif, c’est que la ville est du coup ultra-moderne, ultra-propre et ultra-sécurisée. Ça me rappelle beaucoup Hong-Kong. Quel contraste après l’Indonésie!

On nous a conseillé un hôtel pas trop cher dans le quartier de Little India: Ali’s nest. La ville est un grand melting pot et chaque quartier représente une minorité (Little India, Chinatown, Arab street, le quartier malaisien…) Nous avons donc un avant gout de l’Inde, notamment lorsqu’on teste les restaurants du coin. Géraldine est particulièrement “remuée” car nous arrivons un dimanche soir, grand jour de marché apparemment vu la densité (très) très élevée de personnes dans les rues. Leurs curiosités nous place au centre des regards, ce qui est un peu déstabilisant. Une vie plus ordinaire reprend ses droits dès le lundi matin, loin de cette ambiance si particulière de la veille.

Nous partons à pied à la découverte de la ville. Nous visitons une mosquée dans le quartier arabe.

Nous poursuivons vers le centre. Ici la norme, c’est l’immeuble de 20 étages mini ! Par contre, pour la couleur, il n’y a pas de règle…

Quand nous arrivons dans le quartier des banques et des hôtels de luxe, la hauteur des buildings devient carrément hallucinante :

Il y a des centres commerciaux de dingue sur plusieurs étages de haut et autant sous le sol, reliés avec le métro et autres galeries souterraines. On peut vivre toute la journée sans jamais voir le ciel à Singapour!

Nous passons l’après midi dans cette débauche de modernité, de luxe, d’atmosphère artificielle et d’incitation à la consommation face à laquelle nous sommes assez insensibles. Même les patinoires ne sont pas réelles ici : pas de glace mais un revêtement artificiel (genre téflon) :

Lorsque que nous arrivons à Marina Bay nous sommes tout de même ébahis par les prouesses architecturales dont font preuve les bâtiments qui s’offrent à nos yeux.

Quand le soleil se couche et que les lumières s’allument petit à petit telles des guirlandes de noël, la magie se trouve décuplée.

Nous nous promenons sur les rives de la baie tout en admirant les buildings de ce “Manhattan” asiatique.

Nous nous arrêtons un long moment dans un parc ou se pratique une activité originale : le cerf volant sans-fil ! Et oui ça existe ! Une structure de cerf-volant équipé d’un système de radio-commande, d’un moteur électrique avec une hélice et de quelques diodes colorées et voici ce que ça donne :

Le décollage se fait à bout de bras, la maniabilité est excellente, pas de risque de casse même en cas de crash, le rendu visuel est très sympa, tout ça pour un prix raisonnable…il y a fort à parier que cette mode débarque en France d’ici peu! Je me serai bien laissé tenter si j’avais un peu plus de place dans mes bagages 😉
Pour plus d’info : www.goflykite.com

Le lendemain, nous passons une bonne partie de la journée à nous reposer à l’hôtel, et à profiter de la connexion internet qui offre des débits incomparables à tout ce qu’on a pu avoir jusqu’ici !

Nous sortons dans l’après midi dans le coin le plus calme de la ville : le Botanic garden.

Le parc est très vaste et nous n’avons même pas le temps d’en faire le tour avant que la nuit tombe. Ce coin de verdure en pleine ville est vraiment reposant.

Nous passons par Orchard road, les “Champs Elysée” de Singapour. Nous nous rendons compte que, malgré que nous nous baladons en short et en tongs, Noël arrive!

Tout le quartier est décoré, et ça me fait plaisir de retrouver pendant quelques instants cette ambiance.

Certains commerçants n’hésitent pas à afficher clairement ce que représente Noël pour eux 😉

Pas de neige à Noël à Singapour ? Qu’à cela ne tienne. Ce n’est pas un problème dans cette ville où tout est possible…De la neige artificielle fera l’affaire.

Nous consacrons notre dernier jour à Singapour à visiter les quartiers dans lesquels nous ne sommes pas encore allés. Nous passons par Quay Clarke et ses parapluies géants.

Au moins pas de problème de pluie ici ! Ce n’est pas le cas partout et nous sommes obligé d’enfiler nos ponchos pour la fin de la journée.

Nous finissons par Chinatown. On y trouve tout type de produits chinois (nourriture, électronique low cost, et même ailerons de requins!)

Nous sommes ravis de ces quelques jours passés dans cette ville du troisième millénaire, mais tout de même pressés de retrouver un style de vie un peu plus authentique, en Thaïlande.

Une dernière surprise nous attend à l’aéroport alors que nous allons embarquer pour Bangkok. L’hôtesse nous annonce que le vol est surbooké et qu’ils cherchent des volontaires pour prendre le vol suivant, en contrepartie de deux repas offerts et de 100 USD en chèque-cadeau pour le dutyfree à bord. Nous ne sommes pas pressés, nous acceptons l’offre avec plaisir. Le dernier repas initialement prévu au Burger King c’est transformé en un morceau de choix de boeuf accompagné d’un verre de vin rouge!! A la santé de Cathay Pacific airlines!

Lorsque nous retournons voir l’hôtesse, elle nous annonce que non seulement nous pouvons embarqué sur le vol initialement prévu, mais en plus en business-class! Champagne à volonté et glace Häagen Dazs! Dommage que le vol ne dure que 2h!

Thailande nous voilà !

Advertisements

Comments are closed.