Ko Tao, ou le paradis sur Terre

Standard

Après plus d’une semaine dans le sud, il nous faut remonter vers Bangkok. Mais avant de rejoindre la capitale, nous nous sommes planifiés 4 jours relaxes sur Ko Tao, une toute petite île sur la côte est. Après de longues heures de navigation nous arrivons aux abords de l’île qui semble très sauvage.

Nous débarquons sur la plage principale de l’île qui parait plutôt sympa. (Il faudrait vraiment être difficile pour ne pas aimer!)

Nous sommes en plus, agréablement surpris d’y trouver plein de logements bon marché. Cependant, nous avons repéré une chambre d’hôte sur internet qui, apparemment, vaut le détour. Nous prenons notre courage à deux mains et marchons plus d’une heure, chargés de tous nos sacs, car l’endroit est excentré du village. En arrivant chez Uwe, nous ne regrettons pas nos efforts! C’est un allemand installé en Thaïlande depuis plusieurs années. Il a construit lui même sa maison et vit ici avec sa famille en complète autonomie : panneaux solaires pour l’électricité et système de désalinisation de l’eau de mer pour l’approvisionnement en eau…et tout cela situé à 10 m de la mer. Mais une photo vaut mieux qu’un long discours :

Et voici ce que ça donne vue de la mer :

Le must, c’est le petit escalier blanc permettant de descendre à la mer pour la baignade matinale:

Cet hébergement est vraiment notre coup de coeur, et tout ça pour 300 Baht (7€) la nuit! Si vous voulez aussi profiter de ce petit coin de paradis n’hésitez pas à contacter Uwe. Il est très accueillant et parle 4 ou 5 langues (dont le français). Il a également d’autres chambres plus grandes et plus confortables pour 400 et 500 Baht la nuit.

Sur la terrasse, un panneau solaire hors d’usage nous sert de table pour le petit dèj mais aussi pour contempler le coucher du soleil.

Nous rencontrons d’autres français qui logent chez Uwe et avec qui nous passons une première soirée sur l’île assez festive!

Le lendemain, je pars explorer l’île à pied. Je me rends à Cape Thian, spot réputé pour le snorkeling, en empruntant un chemin qui traverse l’île d’ouest en est. Après 1h30 de marche à travers la jungle je suis heureux d’atteindre la mer pour me rafraîchir un peu.

Le coin est en effet assez poissoneux.

Je croise quelques poissons assez flippants qui ressemblent à des petits barracudas.

Outre les poissons, les fond marins recèlent également de beaux coraux et bénitiers.

Le jour suivant je décide d’inaugurer pour la première fois mon brevet de plongée PADI et m’offre deux plongées. Les prix défient toute concurrence ici (20€ la plongée). Néanmoins le club de plongée est sérieux et sympathique. Nous nous rendons en bateau sur le premier site: “Mango bay”. Les pluies récentes ont troublées l’eau et nous voyons assez peu de poisson rares. Le second site “Twin rocks” est plus intéressant. Un des plongeur a une lampe qui nous permet d’observer des crevettes multicolores qui se cachent sous les rochers. Nous voyons aussi des raies à pois bleus, des poissons clown qui montent la garde devant leur anémone et plein d’autres merveilles dont je ne connais pas le nom.

Je n’ai pas de photos à vous montrer car mon appareil étanche ne résiste qu’à une profondeur maximum de 10 m. J’évite donc de l’emporter en plongée bouteille car on plonge à 15 m environ.

Nous profitons de notre dernier jour sur Ko Tao pour découvrir Nuang Yuan island. Cet archipel est situé au Nord-ouest de Ko Tao et est constitué de 3 petit îlots reliés entre eux par une simple bande de sable. Nous décidons de louer un kayak pour nous y rendre car c’est seulement à quelques centaines de mètres de Ko Tao. Une heure et quelques coups de rames plus tard nous débarquons sur ce petit archipel, en prenant soin de “garer” notre kayak dans un endroit bien caché à l’arrière de l’île et pas sur la plage principale. Cela nous évite d’avoir à payer une taxe prélevée par les propriétaires de l’île, et dont le montant nous parait abusif.

Un ponton en bois permet de faire le tour de l’île.

Un chemin qui se transforme peu à peu en escalier permet d’atteindre un point de vue, tout en haut d’une des 3 îles. De la haut, le panorama est de toute beauté.

J’essaye de pousser l’ascension encore plus haut, et j’apprends alors à mes dépends que les tongs ne sont pas adaptée à tout type d’activité, et en particulier l’escalade…Je m’entaille le pied sur 2 cm en “ripant” sur un rocher. Finalement, j’ai de la chance que cela m’arrive aujourd’hui puisque c’est notre dernier jour à la mer, et demain, mon pied aura tout le loisir de guérir car nous passerons la journée dans le bus.

De retour en bas, notre coeur balance pour choisir sur quelle plage nous allons nous baigner, la gauche ou la droite? Finalement nous testerons les deux!

L’eau est très belle et même Géraldine se laisse tenter par une session de snorkeling.

Des poissons, toujours des poissons.

Mais aussi des “rince-bouteilles” multicolores qui se rétractent en un quart de seconde dès qu’il sentent notre présence trop proche.

Parfois, c’est plutôt nous qui avons peur, comme face à ce poisson très sûr de lui, qui ne bronche pas quand on l’approche.

Le retour en kayak est plus éprouvant peut être à cause du courant, ou de la fatigue, et nous arrivons tout juste avant la tombée de la nuit.

Demain, le retour à l’agitation de Bangkok va être difficile!

Advertisements

2 responses »

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s