De Paksé à Paksong

Standard

Nous avons cinq jours devant nous pour parcourir les 1300 km qui séparent Paksé au Laos de Paksong, petite ville au sud-ouest de Bangkok (Thaïlande), et lieu de notre futur séjour de volontariat. Quitter le Laos, comme entrer en Thaïlande ne pose pas de problème et se fait en moins d’une demi-heure! Nous prenons ensuite un minibus jusqu’à la petite ville d’Ubon Ratchani, qui semble assez peu touristique étant donné les regards d’intérêts que nous portent les habitants.

Nous réservons une place dans le train de nuit du lendemain pour rejoindre Bangkok. Nous avons donc une journée pour découvrir cette petite ville.

Premier arrêt “sportif” (enfin juste le temps d’une photo 🙂 ), une véritable salle de sport en plein air se dresse devant nous.

On ne sait pas très bien si c’est en libre accès, ou si c’est privé. Mais d’une manière générale, de nombreuses villes de Thailande mettent à la disposition de leurs habitants des installations sportives en plein air, une excellente initiative.

Ma préférence va sans conteste à cet appareil sportif hautement sophistiqué, et bien désigné 😉

Trêve de plaisanterie, la veille au soir de nombreuses personnes, jeunes et moins jeunes, étaient rassemblées sur cette grande place, et s’adonnaient aux sports de leurs choix: muscu, skateboard, football, danse, vélo…

La place est aussi aménagée d’une immense statue dont la signification nous est inconnue.

Après la pause déjeuner dans un restaurant local, nous marchons jusqu’à un temple dont le seul intérêt réside dans le fait qu’il possède la plus grosse cloche en bois de Thaïlande.

L’heure tourne est c’est déjà le moment d’aller récupérer nos sacs laissés à l’hôtel et de nous rendre à la gare. Les trajets en train sont toujours authentiques, voir folkloriques. Comme nous voulons voyager à moindre frais, nous voyageons en 3ème classe sur des sièges non inclinables. La nuit va être longue! Mais les gens sont toujours souriants et sympathiques. Le trajet est ponctué de très nombreux arrêts et de vendeurs ambulants qui proposent à toutes heures de la nuit de quoi se restaurer ou s’hydrater.

Nous arrivons à Bangkok à 5h du matin, notre correspondance pour Chumpon est à 13h. Dans un premier temps nous souhaitons laisser nos bagages en consigne, mais comme le prix annoncé est quatre fois supérieur à celui normalement indiqué, nous renonçons. Je garde les sacs tandis que Pierre ira retirer de l’argent et faire quelques achats en ville.

A 8h pétante, toute la gare s’immobilise et l’hymne national thaïlandais retentit.

A 10h, les policiers organisent le déplacement de la “salle d’attente” : une centaine de rangées de sièges est déplacée en à peine quelques minutes pour que les femmes de ménages puissent nettoyer la zone. Efficacité impressionnante!

A 12h Pierre apporte le déjeuner: Mac Do, pour changer un peu des pâtes et du riz, même si on se régale avec les plats thailandais.

Pierre rapporte également des photos assez hallucinantes du centre commercial (Siam Paragon) qu’il a visité comme on visite un musée d’art contemporain.

Ci dessous une libre interprétation des dents de la mer version urbaine. C’est en réalité pour promouvoir l’immense aquarium situé dans le centre commercial.

Un peu plus loin, des mannequins (hélas en plastique 😉 ) assurent la promotion de Vogue…

Mais le plus surprenant est l’étage des concessions automobiles. C’est inhabituel de voir des voitures au 4ème étage d’un building, exposées derrière des vitrines “comme des vulgaires sacs à main ” dixit Pierre.

Enfin, si comme nous, tant de consommation vous a hérissé le poil, vous pouvez vous défouler par une petite séance d’art martial.

Un dernier passage parmi la vie urbaine trépidante de Bangkok avant de monter à bord du train.

Et c’est parti pour 8h30 de train, sous la brise des ventilos:

Habituellement, nous ne réservons que très rarement les hôtels avant d’arriver, préférant jeter un oeil à la chambre au préalable, car même si le guide de voyage est élogieux, les choses évoluent très rapidement (surtout les prix!).

Mais pour cette fois, l’arrivée étant prévue à 21h30, dans une ville pas très touristique, nous avons préféré jouer la carte de la sécurité. Ce fut une heureuse initiative, étant donné que nous sommes finalement arrivés à 3h du matin, dans une ville bien endormie!

Nous nous réveillons le lendemain à midi passé. Nous dégustons pour le déjeuner sans doute l’un de nos meilleurs plats de padthai (pâtes thai)!

Nous louons une petite moto pour découvrir les environs, et notamment les plages qui manquent à Pierre.

La plage est plutôt agréable, bien qu’assez exposée au vent.

Pierre en profite pour se baigner, de mon côté je poursuis la lecture des aventures du Bourbon the kid (petite dédicace à Bertrand 🙂 )

Le lendemain, avant de prendre un bus pour Ranong (dernière étape pour rejoindre notre lieu de volontariat), nous partons pour une petite balade à moto, encore et toujours avec vue sur la mer.

Et sous les cocotiers:

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s