Bienvenue à Sapa, chez les H’Mong noirs

Standard

Fraîchement débarqués de notre excursion dans la baie d’Halong, il nous reste quelques heures pour prendre notre repas avant de nous rendre à la gare d’Hanoï. Comme on ne change pas les bonnes habitudes, nous nous rendons à notre petit restaurant de Bun bo préféré.

Nous nous dirigeons ensuite vers la gare et prenons place dans le train de nuit qui nous attend déjà, Sapa nous voilà!

Le train couchette ressemble à ceux en France, si ce n’est que le matelas est symbolique et que la clim est réglée à fond. Je m’endors avec la couette, mon sac de couchage et mon manteau! 😉

Nous arrivons à Lao Cai le lendemain vers 7h. Comme nous avons pris un tour organisé pour ne pas perdre trop de temps, nous sommes pris en charge dès notre arrivée et ce jusqu’au trajet de retour en train. Un mini bus nous transfert de Lao Cai à Sapa. L’organisation laisse cependant un peu à désirer car nous attendons pendant 1h30 des passagers qui arrivent avec le train suivant. Mais nous restons positif : au moins, nous voyagerons assis à l’intérieur du bus, pas comme ces canards!

Nous sommes très en retard sur le programme lorsque nous arrivons à l’hôtel. Un autre changement nous attend, alors que nous devions passer notre première nuit à l’hôtel (pour récupérer des nombreuses heures de transports accumulés depuis la baie d’Halong) on nous annonce que nous partons finalement en trek dès ce matin.

Bon, si il en est ainsi! Nous prenons notre petit dej en 10 min chrono et nous nous hâtons de préparer nos sacs pour les deux journées de treks, l’hôtel gardant nos gros bagages.

Nous faisons connaissance avec les autres personnes de notre groupe qui patientent depuis un bon moment (de quoi bien commencer!). Heureusement notre guide nous présente un sourire radieux!

C’est avec deux heures de retard que nous commençons à marcher, ce qui est bien regrettable car au lieu d’emprunter des petits chemins à travers les cultures en terrasses, nous longeons la route. Heureusement les paysages sont magnifiques, bien qu’il n’y ait pas beaucoup de soleil.

C’est tout un groupe de jeunes filles, pour la plupart adolescentes qui nous accompagne. Elles sont reconnaissables grâce à l’habit traditionnel de leur ethnie, les H’mongs noirs.

Par la grande “route”, nous rattrapons notre retard et sommes dans les temps pour le déjeuner.

Nous poursuivons la balade pour nous rendre dans un petit village où nous passerons la nuit chez l’habitant. Le temps se couvre rapidement laissant place à une brume assez épaisse.

Celà donne un petit côté mystique à l’endroit.

A notre arrivée, on nous offre une tasse de thé vert traditionnel. Puis nous choisissons nos lits. Le couchage est assez sommaire, mais ce n’est pas désagréable.

Les conditions de vie dans les montagnes sont assez dures. La cuisine se fait au feu de bois, et, elle est vraiment délicieuse.

Nous nous régalons avec les différents curries (= plats accompagnant le riz), préparés avec soin par notre hôte. Nous avons même droit à plusieurs tournées “d’Happy Water” (alcool de riz) pour finir la soirée de bonne humeur.

Pour notre plus grand plaisir, nous empruntons les petits chemins le lendemain. Le temps est même un peu plus dégagé.

Les paysages sont vraiment époustouflants.

Nous rejoignons notre hôtel en début d’après-midi.
Tandis que nous nous reposons Pierre et moi, ses parents partent se balader dans Sapa et au bord du lac.

Le lendemain, nous repartons en rando pour la journée en direction des villages de Cat Cat et de Sin Chai.
Nous passons devant le marché de Sapa.

Nous marchons autour de différentes zones de cultures. Le paysage est toujours aussi agréable. Nous traversons quelques rivières.

Nous croisons plusieurs scènes de vie quotidienne avant de parvenir à une imposante cascade.

Nous assistons ensuite à un spectacle de danse traditionnelle.

Bien que très touristique, l’endroit garde un certain charme.

Nous rentrons à l’hôtel en partageant les escaliers avec un troupeau de buffles.

Nous nous étonnons encore et toujours de ce qu’il est possible de transporter à bord d’un scooter. Ce sujet devrait mériter à lui seul un article.

Nous profitons de la terrasse pour notre dernier repas à l’hôtel, car le soleil est au rendez-vous. Puis nous montons à bord du train, dans lequel nous passerons encore une nuit.

Dès le lendemain matin, nous reprenons nos habitudes de routards sans pack “all inclusive” pour visiter notre prochaine destination : la baie d’Halong terrestre.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s